Archives par mot-clé : Page d’acceuil

Qui suis-je ? (mi-2019)

C’est reparti pour un tour 🙂
Alors tout d’abord, Sébastien, 27 ans. Je suis un hyperactif amoureux des questions qui gratte le cerveau, des jeux de société et des réseaux résilient. Oui je sais, c’est une combinaison bizarre !
Un jour, un vieux sage m’a posé la question : « Que voudriez-vous être sûr d’avoir vécu ? », et c’est parti !!
 
J’ai eu la chance de découvrir le développement personnel avant de découvrir l’effondrement, alors je savais déjà gérer mon temps et agir de façon méthodique, donc j’ai pu me mettre en route sans trop de délais.
En gros, j’ai quitté l’informatique quand je me suis rendu compte du bordel dans lequel on était. Au début j’ai pris l’effondrement de manière très méthodique, comme une nouvelle donnée dans l’équation. Depuis, je me suis brûlé les ailes plus d’une fois à force de regarder les news tous plus affligeantes les une que les autres.
Après une phase d’observation et de discussions un peu tous les jours sur ce qu’on pouvait faire aujourd’hui, ça fais bientôt un an que je bosse vraiment à la création de réseaux en tout genre.
Ça risque de faire un peu une liste froide mais voici un petit historique de mes projets :
  • Création de la chaine youtube Les clés de la curiosité en 2017 (juste des playlists sans contenu)
  • Découvertes des groupes/assos de la transition et rencontre avec le ministère de la transition écologique et solidaire en 2018, observation et mise en relation quand c’est pertinent
  • Création de la FAQ de l’effondrement début 2018 : http://blog.sbequignon.me/faq-collapso/
  • Création des cartes C’est une bonne question !, 52 cartes pour changer de vie
  • Création d’ En’Jeux communs en mars et décembre 2018, bien actif aujourd’hui
  • Mon premier Woofing en pleine canicule l’été 2018
  • Le début de mon réseau de contacts pendant toute mon année d’observation en 2018
  • Formation en CNV à partir d’Octobre 2018
  • Création du Projet Renaissances en fin 2018, une 10aine d’ateliers sur « quitter paris », en pause aujourd’hui
  • Création de mon blog, début 2019 et un bilan écologique pour me convaincre de la véracité de l’ « effondrement » : http://blog.sbequignon.me/effondrement-les-chiffres/
  • Création d’ Egao, Une vie qui a du sens. en mars 2019, mon activité professionnelle aujourd’hui 🙂
  • Je m’investi dans certains projets d’une belle commune de bourgogne qui me servira de port d’attache lorsque je voudrais remonter sur Paris.
  • Nomade en van aménagé à partir d’Octobre 2019
Il y a une chose que j’ai bien remarqué avec le temps, je n’ai pas la main verte, et même si je peux suivre un plan pour bricoler ou une recette pour cuisiner, c’est vraiment pas mon truc, alors j’essai de faire de mon mieux avec ma tête, c’est à dire récolter et synthétiser des connaissances, écouter et accueillir les potentiels de chacun 🙂
Je fais aussi très attention au « bénévolat », qui dans beaucoup d’association, n’est que de l’exploitation gratuite, avec plus ou moins de bienveillance, avant de faire un burnout. Je crois énormément à l’émancipation par le micro-entrepreneuriat et le freelance.
 
Aujourd’hui, je m’applique à travers https://egao.fr, à créer/trouver des métiers dont on aura besoin pour demain et à aider ceux qui découvre la situation actuelle du monde. C’est un gros travail sur la valeur de notre travail et les besoins réelle du quotidien. Bientôt, je commencerai mon tour des amis, en van aménagé, un petit bijou :). Je pars pour m’écarter de la ville, mais aussi surtout pour rencontrer ceux qui se sont déjà installé hors des grandes villes. Et j’espère pouvoir travailler à distance de l’accompagnement à la reconversion pro et en naviguant dans les différentes grande villes de France.
 
Aujourd’hui, je me retrouve dans un paradoxe étrange d’une vie qui ralenti et des projets qui accélère, mais ça va à peu près 🙂
Si ça vous inspire un peu, ou si vous avez des questions, vivez votre vie à fond et venir me voir ! =D
Et si vous avez envie que je passe voir chez vous, j’espère faire des étapes de 2-3 semaines hors de Paris à chaque fois. 🌳🌳🙂
 

C’EST UNE BONNE QUESTION !

C'est une bonne question !
Groupe Public · 108 membres
Rejoindre ce groupe
UNE QUESTION PAR JOUR 🙂 Bonjour tout le monde, Je me présente, Sébastien Bequignon, fanatique de la gameification, l'apprentissage par le jeu, et a...

52 Cartes pour changer de vie.

Aujourd’hui tout comme nous gâchons des ressources, nous sommes peu efficace, et souvent nous gâchons notre temps.

Je ne parle pas de formations, de livres, je parle de rechercher activement quel genre de personne nous voudrions être, savoir quels valeurs nous anime et comment les faire apparaître à travers nos actions, nos choix 🙂

Mais oui, ça s’apprend !

Je viens pour vous partager un petit projet, 52 questions sous forme de cartes. Je pense qu’une bonne question au bon moment est mille fois plus efficace qu’un conseille.

Et je me suis donc intéressé à la Questiologie, l’art de poser la bonne question au bon moment.

Le projet évolue avec le temps, c’est surtout une thérapeutique personnel (là d’ailleurs je viens tout juste de remarquer que j’avais commencé en 2017 😮):

2017_07_16_Idée, paquet de cartes question pour changer de vie.txt

J’essaie de le produire sous un format propres pour le moment, mais pas doué en graphisme 🙂

Attention ! Ne pas feuilleter les cartes, concentrez vous sur vos réponses et non sur les questions : )

IKIGAÏ, Une vie qui mérite d’être vécu

C'est quoi l'Ikigaï ?

Ikigai

Une philosophie de vie

Joie de vivre / Raison d’être

Le travail comme une potentielle source de plaisir et de développement personnel.

Un Alignement /

Un Équilibre

Les japonais ne sont pas attachés à la notion de “retraite”.

IKI” signifie “vie”

GAÏ” veut dire “qui vaut la peine”.

Mes Notes

VISITE A DOMICILE (CO-COACHING)

Cette page présente les règles du jeu concernant mes passages autour de Paris. Nous vivons ensemble un court instant, pour passer un bon moment et pour s’échangeant nos points de vue sur nos projets respectifs.

Cela aide pour se motiver au quotidien, pour se développer ensemble et s’amuser. C’est aussi un bon moyen pour moi de me rapprocher de Paris, passer du temps avec des amis.

Mes besoins

  • Un logement stable
  • Un lit
  • Une douche
  • Internet et de l’électricité
  • Proche de Paris
  • Du temps pour travailler
  • Un jeu de clés (si possible)

Résultat de recherche d'images pour "logement service"

Envies

Je suis responsable de mon propre hébergement, personne ne doit se sentir obligé de m’héberger, je ne suis pas à la rue, ce doit être fais par plaisir / par envie / par besoins.

Le temps d’accueil devrait si possible durer au moins 4-5 jours

J’évite de rester plus de 2 semaines chez quelqu’un, pour pouvoir profiter pleinement de l’expérience, sans m’imposer.

Résultat de recherche d'images pour "time"

Ensemble

Je préviens une semaine à l’avance pour se mettre d’accord sur mon arrivée 🙂

Si quelque choses gène, il faut le dire, c’est la seule façon de m’améliorer.

Je vis sur place alors je participe aux taches ménagères. (courses, vaiselle, menages)

Si possible, on cuisine et on mange ensemble 🙂

S’il faut je veux bien payer les repas.

On essaye de passer du temps ensemble pour discuter

Résultat de recherche d'images pour "discuter"

Me contacter et préparer notre rencontre

  • 4-5 jours
  • Trouver un équilibre Co-Coaching / Participation Financière
  • Au moins 2 1/2 journée ensemble
  • C’est bien qu’on se connaisse un peu
  • Avoir un regard extérieur
  • « Je suis pas sûr que je l’aurai fait tout seul »
  • Rituel et préparation (Motivation)
  • Une presence
  • En confiance
  • Garder une certaines liberté
  • Voir ensemble pour les corvées
  • Bouffe / Achat (une cagnotte en début de semaine)
  • Ne rien acheter à l’avance
  • Plus de temps en communs
  • Chacun s’occupe de soi, un coloc plutôt qu’un invité
  • Des vrai repas en communs 🙂
  • Un espace pour téléphone
  • Des objectifs de fin de semaine et des indicateurs de mesures
  • Un cadre de sécurité avant

LA COLLAPSOLOGIE

La science de l’effondrement, ou la collapsologie, c’est la merde ! Voilà fini.

C’est un regroupement d’information qui au lieu de chercher une solution à un problème, cherche à comprendre le système dans son ensemble, c’est une approche « systèmique ».

C’est lorsque l’on arrête de regarder les solutions à travers une vision en silo, domaine par domaine, que ce qu’on appelle effondrement devient plausible. La totalité du système étant liée et inter-relié, il est très résistant (moins de choc), mais à perdu toute résilience (résistance au choc).

Une solution à un problème vient créer 4 ou 5 autres problèmes dans des domaines voisins. Exemple: Les panneau solaires et les métaux rares.

Ce constat en général, et ces interactions, chercher à en comprendre les mécanismes, c’est ça la collapsologie, le constat des limites du monde.

Le mot en lui même a été introduit par Pablo Servigne et Raphael Stevens à travers le livre « Comment tout PEUT s’effondrer ? », il s’agit principalement du rapprochement entre le pic pétrolier et l’état actuelle de l’agriculture.

Les premières théorie provienne du rapport du Club de Rome en 1972, un livre nommé les « limites de la croissance », « une croissance infini dans un monde fini est impossible », et cela ne parlait même pas de climat ou de gaz à effet de serre à l’époque. Il s’agit de plusieurs modèle mathématique, reprenant les fonctionnements du monde et qui réprésentait un effondrement pour 2030, et aujourd’hui retrospectivement, le modèle ne pouvait pas être plus précis.

Mais c’est quoi l’effondrement ? plusieurs définitions apparaissent à droite et à gauche:

  • Des enfants qui essaie de voir combien d’alcool ils peuvent boire, et surtout la gueule de bois derrière
  • Un retour au moyens age, NON
  • Un processus lent
  • Une perte des services proposé par l’état,
  • Une extreme simplification d’un système
  • Une chute démographique, des morts

La « collapsologie » est définie ainsi par ses inventeurs :

« L’exercice transdisciplinaire d’étude de l’effondrement de notre civilisation industrielle, et de ce qui pourrait lui succéder, en s’appuyant sur les deux modes cognitifs que sont la raison et l’intuition, et sur des travaux scientifiques reconnus. »

En attendant, on parle bien de notre génération, et non de celle de nos enfants.

Notre situation actuelle aujourd’hui, nous sommes un peu comme une voiture qui accélère dans une pente de montagne, sans frein, dans le brouillard, avec des arbres à droite et à gauche, et avec bientôt plus d’essence dans le reservoir, mais tout le monde est heureux à l’intérieur, en train de faire la fête. Il n’y a que le conducteur qui panique. Un des passagers propose de mettre un panneau solaire sur le toit de la voiture, pour calmer le conducteur, alors qu’il y a la falaise en face.

Aujourd’hui, la collapsologie est un outil. Parce que tout est lié, on peut faire venir n’importe qui sur la collapsologie, souvent au prix d’un traumatisme, plus ou moins fort selon les personnes.

On peut enfin tous sortir avec un socle critique commun et travailler de diverse façon mais dans une seule direction.

Par contre, c’est une épée à double tranchant dans le sens où des gens formidable peuvent rester bloqué sur le constat, finissant par ne faire qu’accumuler et jamais agir.

La collapsologie contient aussi cette seconde partie, que certains ont oublié. Cette seconde partie, c’est la remontée de la courbe du deuil, passer du problème au challenge, du mur à la marche d’escalier.

Et de là on peut travailler, ensemble.

Aujourd’hui, on ne cherche plus à être durable, à casser moins vite, on prépare le choc, et on cherche des solutions pour régénérer le système. On recherche la résilience, puis la renaissance.

Toutes les pistes sont explorées: vidéos, livres, réseaux sociaux, podcasts, conférences, jeux, c’est à la fois urgent et passionnant.

Certains tente le story-telling positif, d’autres le froids des données scientifiques. Les deux sont utiles, la forme du message impactera des personnes différente à chaque fois.

Pourquoi s’alarmer ? : Les chiffres

1) Energie / Pétrole
2) Terres rares / Minerais (Pénuries de ressources)
3) Dérèglement climatique (T°C et Chaotique / Extrême)
4) Érosion des sols Arables
5) Biodiversité, (destruction de la chaîne alimentaire naturel et des espaces sauvages)
6) Bulle Financière et création monétaire
7) Acidification des océans (o2)
8) Immigration de masse
9) Fonte du pergélisol (permafrost)
10) Guerre Civile dû aux inégalité (ex: inflation)
11) Déforestation (ne capte plus assez de CO2)
12) Nucléaire vieillissant et accidents
13) Pollutions des sols, des sous-sols, de l’air, des mers et océans
14) Fonte des glaciers de l’Himalaya (2 Milliard individus qui en dépendent)
15) Epuisement des nappes phréatiques
16) Surpopulation / Sur-Consommation
17) Dépendance à la médecine (Souche résistante, Antibiotiques, Natalité assisté)

Récit d’une prise de conscience : http://adrastia.org/recit-dune-prise-de-conscience/

2°C, C’est encore possible ? Ici

Flyers Collapso

A imprimer et distribuer aux nouveaux venu

Par Theo Riviere.

Petit fascicule d’intro

Format imprimable disponible

Par Chokola Essemii

RENAISSANCES

Le Projet Renaissance a pour objectif de permettre à tous de pouvoir s’écarter des villes, trouver des alliés, se former à l’autonomie, devenir résilient de façon durable, dans son quotidien.
C’est chercher un nouveau style de vie, ensemble.

C’est avant tout une communauté de personnes dans le même état d’esprit, et qui souhaite se rassembler. Pour le moment sous la forme d’une association.

Ce qu’on propose :
– Se rassembler avant
– Se former avant,
– Se préparer avant,

3 Cibles : Citadins, Prêt à partir, Lieux résilient
Exemples:
– « J’en ai marre de la ville »
– « Notre système va s’effondrer autant se préparer »
– « Je suis trop petit pour avoir un impact, il faut se rassembler »

3 Services : Meeting, Formations, Accompagnement

Quelles formations futures ?

  • Reconversion professionnel.
  • Permaculture
  • Low Tech
  • Facilitation (Mettre en place un cadre de reunion …etc)
  • CNV
  • Gouvernance partagé
  • Intelligence Collective
  • Mutualisation de ressources (Coloc ?)
  • Soutiens Juridique
  • Expérience dans la nature
  • Botanique
  • Comprendre son corps et en prendre soin (écrire son propre mode d’emploi)

Le Projet Renaissance s’inscrit dans la dynamique provoqué par la découverte et les recherche que l’on peut faire autour des notions d’effondrement de notre société thermo-industrielle, vers une société qui aurait plus de sens individuellement et surtout collectivement.
Un avenir souhaitable.

EN’JEUX COMMUNS

Aujourd’hui nous sommes en train de jouer notre avenir sur un coup de dés.

En’Jeux Communs, est une association mettant en avant l’apprentissage à travers les jeux de sociétés, sur la Transition Ecologique, sur le développement personnel et sur l’intelligence collective.

Son rôle est de promouvoir les jeux existants et d’aider les acteurs de la transition d’en créer de nouveauxen facilitant leur eco-conception.

L’objectif de l’association est de sensibiliser aux défis de notre temps et surtout de permettre a tout le monde de repartir avec un outil pour pouvoir en parler à la maisonà leur tour, autour d’une table.

Nous rencontrons directement les créateurs, on écoute leurs envies, leurs besoins, et on crée du lien à travers tous ces jeux.

Au final, mettre en relation les différents acteurs de la Transition permet a chacun de faire comprendre de façon plus efficace l’état du climat, de notre mode de vie, de notre consommation, et des luttes sociales présente en France. Chacun peut venir y chercher de l’écoute et de l’aide pour ses projets et ses idées.

L’important ce n’est pas de participer, c’est de pouvoir continuer à jouer ensemble demain. C’est la transition Ludique, jouer avec les mécanismes du monde.

Contact : contact@enjeuxcommuns.fr